headerimage

Le campus des arts en pleine expansion + 12.000 m²

kunstc_groeit_maquette.jpg

Le campus des arts, en pleine expansion, comptera 12.000 m² de plus. Un projet de construction de la Communauté flamande et de la Haute École d'Anvers. Pour le campus des arts international de deSingel et le Conservatoire de la Haute École d'Anvers

VOICI LE CAMPUS DES ARTS

Avec la création du Conservatoire en 1968, l'un des rêves de Peter Benoit (1834-1901) est devenu réalité. En 1898, le compositeur devint directeur du 'Koninklijk Vlaamsch Muziekconservatorium'. Les idées de Benoit allaient bien au-delà de l'enseignement et de la formation des artistes: en effet, il rêvait de faire participer la population toute entière à la vie musicale et théâtrale internationale. Outre l'école de musique, il souhaitait créer une salle où non seulement les étudiants mais aussi le public auraient l'occasion de prendre part à l'offre artistique et culturelle. En 1883, la ville d'Anvers conçut les premiers plans d'un nouveau bâtiment destiné au Conservatoire, avec une salle de théâtre qui servirait aussi de salle de concert.
Soixante ans plus tard, Léon Stynen a créé un complexe de bâtiments destiné au Vlaams Muziekconservatorium sur le terrain du 'Wezenberg' à Anvers. Conformément à l'esprit de Benoit, le bâtiment s'est ensuite transformé en campus des arts moderne.

Depuis son plan d'origine en 1958, la structure d'enseignement du Koninklijk Vlaams Muziekconservatorium a évolué de formation à temps partiel à programme d'étude à temps complet. De nouvelles orientations, comme le jazz, sont proposées. En 1995, le Conservatoire a intégré la Haute École d'Anvers, regroupant les formations de danse, théâtre et musique sous un seul département. Michaël Scheck, Herman Mariën et Pascale De Groote, directeurs successifs du département, ont tous œuvré pour une salle pouvant à la fois convenir aux répétitions d'orchestre, aux examens publics et aux concerts de musique de chambre. Afin de renforcer la synergie entre musique, théâtre et danse, entre 'montrer' et 'apprendre' l'art, la Haute École d'Anvers veut aussi héberger les formations de théâtre (Institut Herman Teirlinck) et de danse (Hoger Instituut voor Dans) au sein de ces même bâtiments. Entre-temps, la réforme bachelor/master et l'académisation de l'enseignement supérieur sont devenus une réalité (2004).

kunstc_groeit_sfeer1.jpg

Sous la direction de Frie Leysen - qui fut à l'origine seulement engagé par Eugène Traey, directeur du conservatoire à l'époque, pour s'occuper de la location de la salle - deSingel a inauguré en 1980 les deux salles et débuté en 1983-1984 la saison avec un programme artistique propre. La maison s'est développée en centre artistique international. Sous l'impulsion de Jerry Aerts, deSingel a continué à évoluer en campus des arts ouvert, accueillant des ensembles en résidence, comme Champ d'Action, ainsi que plusieurs institutions autonomes, dont l'Institut Flamand d'Architecture. Si la Flandre veut continuer à jouer un rôle de premier plan dans le réseau des arts de la scène à grande échelle, deSingel est l'endroit rêvé pour atteindre cet objectif. En effet, il dispose de deux grandes salles et une bonne infrastructure de base permettant la diffusion artistique. En outre, deSingel possède le savoir-faire et les contacts internationaux pour continuer à développer son fonctionnement résolument international. Mais il manque d'espaces de répétition nécessaires à la production et l'infrastructure nécessaire pour accueillir et informer le public lui fait défaut. Aussi la Communauté flamande a-t-elle décidé d'attribuer à l'Institut Flamand d'Architecture, institution en plein développement, un rôle plus important.


kunstc_groeit_sfeer2.jpg

Ce parcours des différents occupants exige une transformation et un agrandissement du bâtiment. Pour remplir pleinement le rôle de campus des arts, l'infrastructure doit être développée et étendue, tant pour réaliser que pour apprendre et montrer. C'est pourquoi en 1995, l'architecte Stéphane Beel (°1955) fut chargé de l'étude de faisabilité sur les besoins et possibilités du bâtiment, et de la réalisation de son extension. Une première phase de son masterplan, c'est-à-dire la construction basse derrière la Salles Rouge et Bleue, a entre-temps été réalisée (1999-2000). Le printemps de 2007 a marqué le début de la nouvelle construction.

Ces nouveaux bâtiments symbolisent le grand projet de deSingel et du Conservatoire, la réalisation d'un campus des arts international et unique, un lieu où l'art peut non seulement être montré, mais aussi appris et réalisé.

ÉCHANTILLON D'ARCHITECTURE CONTEMPORAINE


Le campus, conçu et réalisé par l'architecte Léon Stynen (1899-1990) en collaboration avec Paul De Meyer (°1922), possède un rayonnement architectural intemporel. Stynen a imaginé une infrastructure culturelle unique pour la Flandre. Le bâtiment n'incarne pas seulement une image figée datant d'il y a cinquante ans, mais témoigne aussi du fait qu'une construction peut se développer et évoluer au fil du temps. Le complexe s'est adapté et agrandi  sans pour autant se départir de sa spécificité. Lors de travaux d'agrandissements et de préservation, les monuments modernes requièrent une approche particulière. Les rigoureuses adaptations faites dans le passé et l'extension future réalisée par Stéphane Beel Architectes ne peuvent qu'enrichir le complexe du point de vue de son architecture et de sa programmation.
kunstc_groeit_collage1.jpg

1 L'architecte Léon Stynen 2 La demeure Verstrepen Boom, 1927 3 Casino d'Ostende, 1942 45 Hall d'entrée deSingel / Conservatoire 6 Maquette deSingel / Conservatoire 7 Étang deSingel / Conservatoire 8 Habitation De Beukelaer Brasschaat, 1936

(Source des photos 2, 3, 4, 6, 8: Collection des archives d'architecture de la Province d'Anvers) Casino de Chaudfontaine, 1938



kunstc_groeit_collage2.jpg

9 L'architecte Stéphane Beel 10 Site du musée à Leuven , 2006-2009 11 Palais de justice à Gand, 1998-2007 12 Musée Raveel à Machelen près du Lys, 1995-1999 13 local 138, Conservatoire d'Anvers © Jan Kempenaers 14 phase 4.1 deSingel/Conservatoire © Jan Kempenaers, 1999-2000 15 portes deSingel 16 KMMA Tervuren, 2010-2013

kunstc_groeit_collage3.jpg

1968 1980 1987 2000 2010

Léon Stynen


On nomme parfois ce complexe architectural le 'testament de Stynen' ou 'la synthèse la plus complexe de son œuvre'. Les bâtiments se situent dans le cadre d'un plan urbain que Stynen réalisa pour le Wezenberg: 'la ville verte', paysage s'harmonisant avec les collines verdoyantes et l'eau des vieux fossés, prévoyant aussi la construction de plusieurs tours. Avec la réalisation du BP-building, de l'hôtel Crest et de deSingel, le plan urbain fut seulement réalisé de façon partielle. La construction d'une autoroute, d'une voie ferrée et d'autres axes routiers quadrillent le plan de ce secteur au propre comme au figuré. Le concept et la réalisation ont duré environ trois décennies et ont parfois signifié un véritable calvaire pour Stynen.


En 1968, la construction basse, forme en huit tronquée qui héberge le Conservatoire, fut inaugurée. La deuxième phase comprenait la réalisation de la partie destinée à Radio 2 Antwerpen (1978) ainsi que celle des deux grandes salles (1980). Le projet du département des Beaux-arts du ministère prévoyait une seule salle polyvalente, mais Stynen réussit à convaincre les autorités de l'impossibilité de construire une bonne salle de concert qui puisse en même temps remplir la fonction de salle de théâtre. C'est ainsi que la Salle Rouge -destinée à des productions de théâtre, danse et théâtre musical à plus grande échelle- et la Salle Bleue -la salle de concert- virent le jour. Pour le Conservatoire, la deuxième phase incluait la tour de la bibliothèque, située au-dessus de la Salle Bleue. En 1987 vinrent s'ajouter l'extension du Conservatoire et le foyer du public, d'après un plan de Stynen et De Meyer.

Stéphane Beel Architectes



En 1989, consécutivement à une exposition sur son œuvre ('Œuvres récentes'), deSingel a confié à l'architecte Stéphane Beel la tâche de concevoir un nouvel ensemble de portes délimitant et donnant accès aux couloirs (espace d'exposition) et aux salles, en langage populaire, les 'portes patates'. Dans ces nouvelles portes, Beel rappelle la forme des fenêtres ovales des parois extérieures du bâtiment: les ouvertures deviennent des panneaux pleins sur les portes en verre. Lorsqu'en 1990, deSingel organise une exposition de l'œuvre de Stynen, en tant que créateur d'exposition, Beel réalise un parcours passionnant à travers le bâtiment. Dans les deux projets, il montre combien il comprend et ressent parfaitement l'architecte Léon Stynen en général et le bâtiment de deSingel en particulier.

La relation de confiance entre les utilisateurs du bâtiment et Stéphane Beel se consolide, et on fait appel à lui tant pour les petits projets que pour ceux de plus grande envergure. C'est ainsi qu'il a réalisé les guichets pour la vente des programmes de deSingel (1990), qu'il a transformé la salle de réunion (1993) et qu'il a rénové une classe (1998) du Conservatoire.


Dans un premier temps, le masterplan pour la réorganisation et l'expansion de deSingel et du Conservatoire (1995) a permis la création d'un axe de circulation et des loges supplémentaires, ainsi que l'agrandissement du podium de la Salle Rouge et du foyer des artistes (1999-2000). En juin 2002, le ministre de la culture Bert Anciaux confie à Stéphane Beel la tâche de réaliser la seconde phase du projet. En octobre 2002, la Haute École d'Anvers se joint au projet, et le 1ier mai 2003, Beel entame le projet définitif. Les travaux sont programmés entre 2007 et 2010. La saison/année académique 2010-2011 devrait commencer dans le bâtiment agrandi.

 

kunstcampus_evolutie.jpg



1968 Conservatoire / L. Stynen
1980
réalisation 2 salles, Radio 2 / L. Stynen
1987
extension Conservatoire, foyer du public deSingel / L. Stynen & P. De Meyer
2000
extension podium Salle Rouge, nouvel axe de circulation / S. Beel
2010
12.000 m2 campus des arts / S. Beel

 

Stéphane Beel Architectes

En 1989, consécutivement à une exposition sur son œuvre ('Œuvres récentes'), deSingel a confié à l'architecte Stéphane Beel la tâche de concevoir un nouvel ensemble de portes délimitant et donnant accès aux couloirs (espace d'exposition) et aux salles, en langage populaire, les 'portes patates'. Dans ces nouvelles portes, Beel rappelle la forme des fenêtres ovales des parois extérieures du bâtiment: les ouvertures deviennent des panneaux pleins sur les portes en verre. Lorsqu'en 1990, deSingel organise une exposition de l'œuvre de Stynen, en tant que créateur d'exposition, Beel réalise un parcours passionnant à travers le bâtiment. Dans les deux projets, il montre combien il comprend et ressent parfaitement l'architecte Léon Stynen en général et le bâtiment de deSingel en particulier.
La relation de confiance entre les utilisateurs du bâtiment et Stéphane Beel se consolide, et on fait appel à lui tant pour les petits projets que pour ceux de plus grande envergure. C'est ainsi qu'il a réalisé les guichets pour la vente des programmes de deSingel (1990), qu'il a transformé la salle de réunion (1993) et qu'il a rénové une classe (1998) du Conservatoire.
Dans un premier temps, le masterplan pour la réorganisation et l'expansion de deSingel et du Conservatoire (1995) a permis la création d'un axe de circulation et des loges supplémentaires, ainsi que l'agrandissement du podium de la Salle Rouge et du foyer des artistes (1999-2000). En juin 2002, le ministre de la culture Bert Anciaux confie à Stéphane Beel la tâche de réaliser la seconde phase du projet. En octobre 2002, la Haute École d'Anvers se joint au projet, et le 1ier mai 2003, Beel entame le projet définitif. Les travaux sont programmés entre 2007 et 2010. La saison/année académique 2010-2011 devrait commencer dans le bâtiment agrandi.

La nouvelle construction

kunstc_groeit_nieuwbouw.jpg CONSTRUCTION HAUTE Conservatoire
salle blanche (danse & théâtre)
salle jaune (musique)
locaux destinés à la danse et au théâtre
studios de danse
classe de percussion

BOÎTE TRANSPARENTE
café-restaurant
salle de lecture multimédiale


CONSTRUCTION BASSE deSingel campus des arts international

Institut Flamand d'Architecture
studio bleu (atelier musique)
studio rouge (atelier arts de la scène)
foyer bleu
espace d'exposition
studio de danse
bureaux & vestiaires
espace de rangement & atelier
garage de cycles


kunstc_groeit_sfeer3.jpg

Les nouveaux bâtiments se situent entre l'autoroute, la Jan Van Rijswijcklaan, un côté de la construction octogonale de base et la pente du couloir de la Salle Bleue. La nouvelle construction de base, une grande plinthe fermée, héberge des fonctions qui permettront un meilleur fonctionnement de deSingel, ainsi que les bureaux de l'Institut Flamand d'Architecture. Les étages, conçus comme un disque horizontal, s'élèvent au-dessus de la nouvelle construction de base et la construction déjà existante, et sont tout à fait indépendants du point de vue de la structure. Ce disque horizontal se profile comme une balise par rapport au ring et s'intègre parfaitement aux trois tours de Stynen: le bâtiment BP, l'hôtel Crest et le disque vertical au-dessus des salles de de Singel. Ce volume comprend des espaces destinés au Conservatoire de la Haute École d'Anvers. Toutes les formations des arts de la scène de la Haute École - danse, théâtre et musique- sont ainsi réunies au sein d'un seul endroit, ce qui favorisera beaucoup leur interaction. Entre la plinthe et le disque horizontal se trouve une boîte transparente avec des fonctions publiques, qui relie les couloirs existants de la Salle Bleue et Rouge. Le disque en verre intermédiaire héberge entre autres une salle de lecture multimédiale et un café-restaurant.

kunstc_groeit_caferestaurant.jpg


café-restaurant

kunstc_groeit_leeszaal.jpg

Salle de lecture multimédiale

La nouvelle construction permettra à la production et coproduction de se dérouler de façon beaucoup plus simple dans des espaces spécifiquement prévus à cet effet. En plus, le public pourra y découvrir des work-in-progress ou productions définitives au moment le plus propice possible par rapport à l'espace de production.

Accompagnement et éducation deviennent des mots-clés importants du nouveau campus des arts, avec une attention toute particulière pour des workshops et masterclasses publics ou non, des informations encadrant les activités artistiques, des répétitions publiques, des conférences, des colloques, ainsi que l'accès à l'information en matière d'art, tant pour les spécialistes que pour les amateurs éclairés. Au cours des années qui viennent, le programme du campus sera développé de façon à représenter à part entière le 'campus des arts international de deSingel ' lors de l'inauguration des nouveaux bâtiments en 2010..

kunstc_groeit_4torens.jpg

kunstc_groeit_zichten.jpg


Le budget total de la réalisation des nouveaux bâtiments se chiffre à 25 millions d'euros, dont 65 pour cent sont pris en charge par la Communauté flamande, et 35 pour cent par la Haute École d'Anvers. Les nouveaux bâtiments représentent une expansion du campus de 12.000 m², dont 7.800 m² destinés à deSingel et 4.200 m² au Conservatoire.


kunstc_groeit_grootsten.jpg


AUTORITÉS
Bert Anciaux, ministre flamand de la Culture (1999-2002, 2004-)
Frank Vandenbroucke, ministre flamand de l'Enseignement(2004-)
Dirk Van Mechelen, ministre flamand des Finances (2001-)
Paul Van Grembergen, ministre flamand de la Culture  (2002-2004)
Luc Martens, ministre flamand de la Culture (1995-1999)
Hugo Weckx, ministre flamand de la Culture (1992-1995)

Haute École d'Anvers
Service d'Investissement des Instituts supérieurs autonomes flamands

VRT
Fonds d'Infrastructure culturelle (FoCi)
Département de Culture, Jeunesse, Sport et Médias
Agence Arts et Patrimoine
Agence de Gestion facilitaire
Section Bâtiments Anvers
Agence d'Aménagement du Territoire - Flandres
'Vlaams Bouwmeester'
'Participatiemaatschappij Vlaanderen nv

Collège des Bourgmestre et Échevins de la ville d'Anvers
'Bouwmeester' ville d'Anvers
Développement urbain et aménagement du territoire ville d'Anvers 'Welstandscommissie' ville d'Anvers
Pompiers Anvers

FOD Affaires Intérieures - Direction générale Sécurité civile
NMBS-Holding
Infrabel
Grondbank
Comité d'Achat

BUREAUX D'ÉTUDE
Stéphane Beel architectes
Bopro nv
T.Tas
Ingenium technieken
Bureau Bouwtechniek
Daidalos
Ney & Partners Engeneering
Abesco
ERM

EXÉCUTANTS
TV. Van Laere nv / CEI De Meyer nv
Axima Contracting nv (Suez)
EDF nv
Liften Coopman nv
Roden Staal België nv
sponsors

LIEUX D'OBSERVATION

Suivez l'évolution des travaux à partir de ces endroits

kunstc_groeit_kijkpunt1.gif

1 Entrée principale 2 Vestiaire 3 Couloirs 4 Salle Bleue 5 Salle Rouge 6 Foyer Rouge 7 Foyer Bleu 8 Studio Bleu 9 Espace d'exposition 10 Studio Rouge 11 VAi * Escalier vers lieu d'observation

kunstc_groeit_kijkpunt2.jpg